Nos activités en 2018

Le  15 novembre 2018 -

 

L'Aéroport de Strasbourg a procédé à la récupération des avions exposés sur l'ancienne Base 901 de Drachenbronn, un Mirage III et un Jaguar A. Une équipe des Ailes a participé à l'opération d'une très grande technicité.

A découvrir dans la presse :

 

DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace - Drachenbronn: les avions de chasse déménagent

 

DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace - Entzheim: les avions de chasse de l'ex-BA 901 de Drachenbronn bien arrivés

 

.3 Grand-Est - Convoi exceptionnel : deux avions dechasse transférés pour être exposés à l'aéroport d'Entzheim

Le Fana de l'Aviation - sur la page Facebook (Vidéo)

Le  28 octobre 2018 -

 

Membres et ami(e)s des Ailes étaient invités, ce dimanche 28 octobre, pour une visite du musée "Deutsch-Kanadischen Luftwaffenmuseums e.V." sis sur l'ancienne base canadienne de Baden-Söllingen (Allemagne), devenue l'aéroport de Karlsruhe Baden-Baden (ou Baden Airpark).

L'association qui occupe un ancien hangar shelter propose aux visiteurs de découvrir un magnifique F-86 Sabre, un F-104 Starfighter, et un Lockheed T-33 (à la restauration presque achevée) ainsi que de nombreuses autres pièces d'avion très intéressantes.

Un peu d'histoire :

Le site du "Baden Airpark" est une ancienne base "OTAN" canadienne, la "Canadian Forces Base Baden-Soellingen" (connue avant 1968 sous le nom de RCAF Station Baden-Soellingen).

Construite à partir de décembre 1951 sous la supervision de l'Armée de l'Air française, elle est occupée par la "Royal Canadian Air Force" à partir de 1953 et ce jusqu'au départ d'Allemagne des troupes canadiennes, en 1993 (la RCAF est intégrée au sein des "Forces canadiennes unifiées" en 1968, comme composante "Force aérienne", elle redevient l’aviation royale canadienne en 2011).

Entrée de la Base de Baden-Soellingen

La base hébergea principalement, au gré du temps, des unités de la 4ème Escadre de Chasse "No. 4 (Fighter) Wing", entre autre les escadrons de chasse No.422, No.444 et No.421, des escadrons de chasse tout temps No.414 et No.419, de l’escadron d’appui tactique No.409 et de l’escadron de soutien au combat No.439. Au cours du temps, ces diverses unités ont été équipées de Canadair Sabre (dérivé du F 86 américain construit sous licence), de Canadair CF-104 Starfighter (sous licence), pour les escadrons de chasse, d’Avro Canada CF-100 Canuck, et CF-101 Voodoo pour les escadrons de chasse tout temps.

© badenremembered.com - Canadair Sabre du No.422

L'arrivée des CF-104 modifie les missions dites de chasse-interception dévolues aux unités canadiennes au sein de l'OTAN, elles deviennent alors des missions d'attaque nucléaire tactique et de reconnaissance. A partir de 1984 le McDonnell Douglas CF-188 Hornet (dérivé du F/A-18 Hornet) va progressivement venir remplacer les CF-104 et CF-100. L'année 1986 signe la fin des missions des derniers CF-104 de la base.

© Eric Bannwarth - CF-104 Baden Soellingen (Via Flickr)

Suite à la réforme de l'armée canadienne, en 1968, la base accueille aux cotés des escadrons de chasse, un bataillon d'infanterie mécanisé et un escadron de communication (Communication squadron) . Après 1975 le dispositif est renforcé avec une batterie de défense anti-aérienne, et dans les années 80 par une unité de réparation d'aérodrome multi-forces.

Avec la chute du mur de Berlin en 1989 et la réunification de l'Allemagne, le rôle actif des unités canadiennes au sein de l'OTAN disparait. En 1990-91, des contingents issus des escadrons No.409 puis No.439 ainsi qu'une compagnie d'infanterie sont déployés au Qatar et participeront à la Guerre du Golf. Infanterie qui participe aussi à la mission de l'ONU en ex-Yougoslavie en 1992.

Le 31 mars 1993 la "CFB Baden-Soellingen" ferme ses portes, elle sera utilisée jusqu'au 31 décembre de la même année comme base de dégagement pour la "CFB Lahr"

L'aéroport : En 1997 débute l'exploitation commerciale de l'aéroport "Karlsruhe Baden-Baden" (connu sous le nom de "Baden Airpark"). Aujourd'hui le site compte plus d'un million et demi de passagers par an. En plus des compagnies aériennes présentes sur l'aéroport, de nombreuses sociétés aéronautiques se sont installées dans la zone d'activité.

Le  16 septembre 2018 -

 

Journées Européennes du Patrimoine (voir ICI)

Le  6 août 2018 -

 

Toujours dans l'esprit de promotion de l'aviation, un rendez-vous que nous ne saurions manquer, la séance d'initiation aux "plus lourds que l'air" à Kork (en Allemagne) auprès d'un jeune public. Après les grands principes, rien de tel que le montage de planeurs en balsa et d'avions en papier, avant le test dans le gymnase.

Les 2 & 3 juin 2018 -

 

Une sortie traditionnelle chez nos amis de l' Aero-Club Kehl e.V (D), à 5 minutes de Strasbourg, pour les "Kehler Flugtage 2018" Une manifestation toujours très sympa, un accueil chaleureux sur un terrain  à l'ancienne. Ambiance garantie !

 

Quelques photos du plateau aérien, avec beaucoup de belles machines pour cette édition (et une du stand des Ailes avec notre président).

Le 25 mars 2018 -

 

Nous étions une nouvelle fois présents pour Evaday, sixième édition de la journée "Portes Ouvertes" de l'Aéroport de Strasbourg.

Un grand merci à l'équipe de l'aéroport qui nous avait réservé un très bel espace, avec un podium pour l'installation de notre vénérable "Pou du Ciel" et un stand de grande largeur, nous permettant d'installer la boutique des Ailes et de présenter au mieux l'association.

Tous les professionnels du tourisme étaient présents, agences de voyage, compagnies aériennes, tours-operator, parcs d'attractions régionaux, etc. Tous ceux qui souhaitaient préparer leurs futures vacances avaient l'embarras du choix...

C'est ainsi qu'entre 9h et 18h, des milliers de visiteurs ont parcouru les allées des stands dans l'aérogare. Certains ont également pu accéder au Tarmac de l'Aéroport qui présentait un magnifique plateau d'aéronefs en statique. Compagnies aériennes, Armée de l'Air, Avions de légende et véhicules de piste.

Une très belle réussite pour l'Aéroport de Strasbourg et une journée riche en rencontres pour notre association. A l'année prochaine !